Jour 12 : L’Atacora

Dans sa tournée au contact des béninois du nord, de l’est, de l’ouest, du sud et du centre, Lionel Zinsou a mis le cap sur le département de l’Atacora.

Tour à tour, il a visité les villes de Cobly, Boukombé, Toukountouna, Tanguieta et Natitingou. Accompagné d’une forte délégation des élus locaux et cadres ressortissants de l’Atacora et membres des partis de l’Alliance Républicaine, Lionel Zinsou est allé expliquer aux populations son projet de société et sa vision du Bénin Gagnant.

Pour Lionel Zinsou, l’Atacora doit être classé patrimoine mondial par l’UNESCO à cause des milliers de paysages magnifiques et des trésors de la nature dont il est doté. « Nous devons faire un plan tourisme sérieux pour l’Atacora. » a lancé le candidat.

A chaque étape de sa tournée, Lionel Zinsou a parlé des priorités de son projet de société: l’emploi des jeunes, les microcrédits aux femmes, l’agriculture, la décentralisation et pour le cas spécifique de l’Atacora; le tourisme. déjà en négociation avec la banque mondiale. « Les jeunes, c’est la priorité de toutes les familles béninoises. C’est ma priorité également. » a-t-il martelé devant les populations enthousiastes. Il a pris l’engagement avec le concours des élus du peuple et des élus locaux avec les entreprises patriotes qui le souhaitent créer au niveau local dans les communes, les arrondissements, 40.000 emplois pour les jeunes béninois dès cette année 2016.

« Pour la production agricole, nous avons besoin de financement. » Pour y remédier, Lionel Zinsou a présenté aux populations son idée de créer une banque agricole dont le guichet est près d’eux dans les arrondissements et dont les crédits sont accessibles à tous.

« Avec la grande majorité nous n’avons plus de temps à perdre car c’est la grande alliance pour le développement. Nous avons avec nous 60% des députés et plus de 70% des communes. Nous irons vite, nous n’allons pas attendre. » a dit Lionel Zinsou.

Le Bénin doit garder son flambeau de meilleure démocratie en Afrique. C’est pourquoi il a invité les quelques 50.000 personnes rencontrées à l’esprit d’acceptation et de respect mutuel. Il a exhorté à la Paix et à l’unité nationale.

« Rassemblons-nous et allons le plus vite possible. J’ai fait le rêve oui j’ai fait un rêve, des routes d’eau, de la lumière… Le rêve c’est la vitesse qui ne s’arrête pas. Nous devons réaliser l’Atacora se nos rêves. »

Les populations sont reparties convaincues et décidées à enclencher le processus du développement pour un Bénin Gagnant.

1 mars 2016